L’Afrique est un continent en pleine mutation, qui fait face à de nombreux défis, mais qui regorge aussi de potentialités. Parmi les acteurs de ce changement, les femmes occupent une place de plus en plus importante. Elles sont scientifiques, entrepreneures, politiques, artistes ou militantes. Elles innovent, créent, dirigent, inspirent. Elles font bouger les lignes et contribuent au développement de leurs pays et du continent. Voici quelques portraits de ces femmes africaines qui font bouger le continent.

Rebecca Enonchong : la reine de la tech africaine

Rebecca Enonchong est une entrepreneure camerounaise de 53 ans, qui est considérée comme l’une des figures de proue de la tech africaine. Elle est la fondatrice et la PDG d’AppsTech, une entreprise spécialisée dans les solutions logicielles pour les entreprises, présente dans plus de 50 pays. Elle est également la cofondatrice et la présidente d’Afrilabs, un réseau de plus de 200 incubateurs et hubs technologiques en Afrique. Elle est reconnue pour son engagement en faveur de l’innovation, de l’entrepreneuriat et du leadership féminin en Afrique. Elle a été nommée parmi les 50 femmes les plus influentes d’Afrique par Jeune Afrique en 2020

Angélique Kidjo : la diva de la musique africaine

Angélique Kidjo est une chanteuse béninoise de 61 ans, qui est considérée comme l’une des plus grandes voix de la musique africaine. Elle a commencé sa carrière au Bénin, avant de s’exiler en France puis aux Etats-Unis. Elle a exploré différents genres musicaux, comme l’afro-pop, le jazz, le reggae ou la salsa. Elle a collaboré avec des artistes de renom, comme Carlos Santana, Alicia Keys ou Youssou N’Dour. Elle a aussi utilisé sa notoriété pour défendre des causes humanitaires, comme l’éducation des filles, la lutte contre le sida ou la protection de l’environnement. Elle a reçu quatre Grammy Awards, dont le dernier en 2020 pour son album Celia, un hommage à la chanteuse cubaine Celia Cruz.

Aya Chebbi : la militante de la jeunesse africaine.

Aya Chebbi est une activiste tunisienne de 34 ans, qui est la première envoyée de l’Union africaine pour la jeunesse. Elle a pour mission de promouvoir la participation, l’engagement et l’autonomisation des jeunes africains dans les domaines politiques, économiques et sociaux. Elle a été impliquée dans le mouvement révolutionnaire de 2011 en Tunisie, et a fondé plusieurs organisations de la société civile, comme le Mouvement des jeunes africains ou le Forum panafricain des jeunes.

Chimamanda Ngozi Adichie : la romancière qui fait rayonner la littérature africaine.

Chimamanda Ngozi Adichie est une écrivaine nigériane de 46 ans, qui est l’une des voix les plus reconnues de la littérature africaine contemporaine. Elle a publié plusieurs romans à succès, comme L’hibiscus pourpre, Americanah ou L’autre moitié du soleil, qui abordent des thèmes comme l’identité, le féminisme, la migration ou la guerre civile. Elle a reçu de nombreux prix littéraires, comme le Orange Prize ou le National Book Critics Circle Award.

Hawa Abdi : la médecin et humanitaire qui sauve des vies en Somalie.

Hawa Abdi est une docteure somalienne de 77 ans, qui dirige une clinique et un camp de réfugiés dans la région du Bas-Shabelle. Elle a soigné et hébergé des milliers de personnes déplacées par la guerre, la famine ou la sécheresse. Elle a résisté aux menaces et aux attaques des groupes armés, comme les shebabs. Elle a reçu le prix Nansen pour les réfugiés en 2012 et le prix Right Livelihood en 2020 .

Oumou Sangaré : la chanteuse et entrepreneure qui valorise la culture malienne.

Oumou Sangaré est une artiste malienne de 54 ans, qui est l’une des plus grandes voix de la musique africaine. Elle chante en bambara, la langue nationale du Mali, et aborde des thèmes comme l’amour, la liberté, la justice ou les droits des femmes. Elle a aussi créé sa propre entreprise, qui produit du riz, de l’eau minérale, des cosmétiques et des hôtels. Elle est ambassadrice de bonne volonté de la FAO depuis 2003 .

Ngozi Okonjo-Iweala : la directrice générale de l’OMC qui défend le commerce mondial.

Ngozi Okonjo-Iweala est une économiste nigériane de 67 ans, qui est la première femme et la première Africaine à diriger l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis 2021. Elle a pour mission de relancer les négociations commerciales multilatérales, de résoudre les conflits entre les membres et de faire face aux défis posés par la pandémie, le changement climatique ou le numérique. Elle a été ministre des Finances et des Affaires étrangères du Nigeria, et directrice générale de la Banque mondiale .

Conclusion

Ces femmes ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres de celles qui font bouger le continent africain. Elles sont le reflet de la diversité, de la créativité et de la résilience des femmes africaines. Elles sont aussi des sources d’inspiration et des modèles pour les jeunes générations. Elles montrent que les femmes africaines ont du talent, du courage et de l’ambition. Elles contribuent à faire de l’Afrique un continent d’avenir.

Catégorisé: