L’Afrique est un continent en pleine mutation, où la technologie joue un rôle de plus en plus important dans le développement économique, social et culturel. Parmi les acteurs de cette transformation, les femmes occupent une place de choix, en tant que créatrices, innovatrices et leaders dans le domaine de la technologie. Malgré les obstacles et les inégalités auxquels elles font face, elles sont nombreuses à se lancer dans l’entrepreneuriat numérique, à développer des solutions innovantes pour répondre aux besoins de leurs communautés, ou à s’engager pour promouvoir l’accès des filles et des femmes à la technologie. Voici quelques exemples de ces femmes africaines qui font bouger les lignes dans le domaine de la technologie.

Rebecca Enonchong, fondatrice et PDG d’AppsTech

Rebecca Enonchong est une entrepreneure camerounaise qui a fondé AppsTech, une entreprise mondiale de solutions logicielles basée aux États-Unis. Elle est également la fondatrice et présidente d’ActivSpaces, un incubateur de startups technologiques au Cameroun, et d’Afrilabs, un réseau panafricain d’incubateurs. Elle est reconnue comme l’une des femmes les plus influentes dans le secteur des technologies en Afrique, et a reçu de nombreux prix et distinctions pour son travail. Elle est également une fervente militante pour le développement du numérique en Afrique, et pour la promotion des femmes dans la technologie.

Mariéme Jamme, fondatrice et PDG d’I am the code

Mariéme Jamme est une entrepreneure sénégalaise qui a fondé I am the code, une initiative mondiale qui vise à enseigner le codage informatique à un million de filles et de femmes d’ici 2030, notamment en Afrique. Elle est également la cofondatrice de Africa Gathering, une plateforme qui rassemble les acteurs du changement en Afrique autour des technologies, et de Africa Code Week, une initiative qui forme des milliers d’enfants et de jeunes au codage informatique sur le continent. Elle est considérée comme l’une des femmes les plus inspirantes dans le domaine de la technologie en Afrique, et a été nommée parmi les 100 femmes les plus influentes du monde par la BBC.

Judith Owigar, fondatrice et PDG de JuaKali

Judith Owigar est une entrepreneure kenyane qui a fondé JuaKali, une plateforme en ligne qui met en relation les travailleurs du secteur informel avec les clients potentiels. Elle est également la cofondatrice de Akirachix, une organisation qui forme des filles et des femmes aux technologies de l’information et de la communication (TIC), et qui soutient les femmes entrepreneures dans le secteur du numérique. Elle est reconnue comme l’une des femmes leaders dans le domaine de la technologie en Afrique, et a été sélectionnée parmi les 20 jeunes bâtisseurs de l’Afrique par Forbes.

Rapelang Rabana, fondatrice et PDG de Rekindle Learning

Rapelang Rabana est une entrepreneure sud-africaine qui a fondé Rekindle Learning, une entreprise qui propose des solutions d’apprentissage numérique personnalisées pour les entreprises et les institutions éducatives. Elle est également la fondatrice de Yeigo Communications, une entreprise pionnière dans le domaine de la voix sur IP (VoIP) en Afrique. Elle est reconnue comme l’une des femmes innovantes dans le domaine de la technologie en Afrique, et a été élue parmi les 30 entrepreneurs les plus prometteurs d’Afrique par Forbes.

Hind Hobeika, fondatrice et PDG d’Instabeat

Hind Hobeika est une entrepreneure libanaise qui a fondé Instabeat, une entreprise qui développe un dispositif intelligent qui se fixe sur les lunettes de natation et qui mesure les paramètres physiologiques du nageur. Elle est également la fondatrice de Butterfleye, une plateforme qui connecte les athlètes avec leurs fans à travers des expériences immersives. Elle est reconnue comme l’une des femmes pionnières dans le domaine de la technologie en Afrique, et a été sélectionnée parmi les 100 Arabes les plus influents dans le monde par Arabian Business.

Conclusion

Ces femmes ne sont qu’un aperçu des femmes africaines qui font bouger les lignes dans le domaine de la technologie. Il existe encore beaucoup d’autres femmes qui témoignent du potentiel et de la diversité du continent dans ce domaine. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter les liens que je vous ai fournis ou me poser d’autres questions.

Catégorisé: