L’Afrique est souvent considérée comme le continent de la jeunesse, avec une population dont la moitié a moins de 25 ans. Pourtant, certains de ses dirigeants sont parmi les plus âgés au monde, dépassant largement l’âge moyen de la retraite. Qui sont ces présidents qui ont plus de 76 ans en 2023 ? Quels sont leurs parcours politiques et leurs défis actuels ? Voici un aperçu des sept présidents africains les plus âgés en 2024.

1. Paul Biya – Cameroun

Âge : 90 ans (13 février 1933)

Paul Biya est le président du Cameroun depuis le 6 novembre 1982. Il est le deuxième président ayant régné le plus longtemps en Afrique, le plus ancien dirigeant national non royal actuel au monde et le plus ancien chef d’État de la planète. Il a été réélu pour un septième mandat en 2018, malgré les accusations de fraude électorale, les violences dans les régions anglophones et les revendications d’une alternance démocratique. Il est souvent critiqué pour son absence prolongée du pays et son manque de vision pour l’avenir du Cameroun.

2. Alassane Ouattara – Côte d’Ivoire

Âge : 81 ans (1er janvier 1942)

Alassane Ouattara est le président de la Côte d’Ivoire depuis 2011. Il a été Premier ministre de novembre 1990 à décembre 1993 sous Félix Houphouët-Boigny, le père de l’indépendance ivoirienne. Il a accédé au pouvoir après une crise post-électorale qui a fait plus de 3 000 morts en 2010-2011, suite au refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite. Il a été réélu en 2015 et en 2020, malgré la controverse sur la constitutionnalité de sa candidature pour un troisième mandat. Il est considéré comme un libéral qui a favorisé la croissance économique et la stabilité du pays, mais il est aussi accusé d’avoir renforcé le clientélisme et l’exclusion politique.

3. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo – Guinée équatoriale

Âge : 81 ans (5 juin 1942)

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est le président de la Guinée équatoriale depuis le 3 août 1979. Il a renversé par un coup d’État son oncle Francisco Macías Nguema, qui avait instauré un régime sanguinaire. Il est le deuxième président ayant régné le plus longtemps au monde, après Paul Biya. Il a été réélu à plusieurs reprises avec des scores frôlant les 100%, dans des scrutins entachés d’irrégularités et de répression. Il dirige un pays riche en pétrole, mais où la majorité de la population vit dans la pauvreté. Il est soupçonné de détournement de fonds publics, de violations des droits humains et de népotisme.

4. Emmerson Mnangagwa – Zimbabwe

Âge : 80 ans (15 septembre 1942)

Emmerson Mnangagwa est le président du Zimbabwe depuis le 24 novembre 2017. Il a succédé à Robert Mugabe, qui a été contraint à la démission après un coup de force de l’armée. Surnommé « le crocodile » pour sa ruse et sa férocité, il a été un proche collaborateur de Mugabe pendant des décennies, occupant plusieurs postes clés au sein du parti au pouvoir, la ZANU-PF, et du gouvernement. Il a été réélu en 2018, dans des conditions contestées par l’opposition. Il se présente comme un réformateur qui veut relancer l’économie du pays, plongée dans une grave crise, mais il fait face à une forte contestation sociale et à des accusations de corruption et de répression.

5. Nana Akufo-Addo – Ghana

Âge : 79 ans (29 mars 1944)

Nana Akufo-Addo est le président du Ghana depuis le 7 janvier 2017. Il a été élu au premier tour avec 53,8% des voix, battant le président sortant John Dramani Mahama. Il a été réélu en 2020, avec 51,6% des voix, dans un scrutin marqué par des violences qui ont fait six morts. Avocat de formation, il a été ministre de la Justice et des Affaires étrangères sous le président John Kufuor. Il est le leader du Nouveau Parti patriotique (NPP), un parti libéral et pro-occidental. Il a lancé plusieurs initiatives sociales, comme la gratuité de l’éducation secondaire, mais il est confronté à des défis économiques, sanitaires et sécuritaires.

Ghana’s President Nana Akufo-Addo looks on during the beginning of the 5th Summit of « Christchurch call », at the Elysee Presidential palace in Paris, on November 10, 2023, on the sidelines of The Paris Peace Forum. (Photo by Ludovic MARIN / POOL / AFP)

6. Yoweri Museveni – Ouganda

Âge : 78 ans (15 septembre 1944)

Yoweri Museveni est le président de l’Ouganda depuis le 29 janvier 1986. Il a pris le pouvoir après avoir mené une guérilla contre les régimes successifs d’Idi Amin Dada et de Milton Obote. Il a été réélu pour un sixième mandat en 2021, avec 58,6% des voix, dans un scrutin entaché de fraudes et de violences qui ont fait au moins 54 morts. Il a modifié la Constitution à deux reprises, en 2005 et en 2017, pour supprimer la limite d’âge et la limite de mandats pour la présidence. Il est crédité d’avoir restauré la paix et la stabilité dans le pays, mais il est aussi critiqué pour son autoritarisme, sa corruption et sa répression de l’opposition.

7. Abdelmadjid Tebboune – Algérie

Âge : 77 ans (17 novembre 1945)

Abdelmadjid Tebboune est le président de l’Algérie depuis le 19 décembre 2019. Il a été élu au premier tour avec 58,1% des voix, dans un contexte de forte abstention (60%) et de contestation populaire du mouvement Hirak, qui réclame un changement radical du système politique. Il a été Premier ministre sous le président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné en avril 2019 sous la pression de la rue et de l’armée. Il se dit ouvert au dialogue avec le Hirak et a initié une révision constitutionnelle approuvée par référendum en novembre 2020. Il doit faire face à une crise économique et sanitaire aggravée par la pandémie de Covid-19.

Conclusion

En conclusion, ces dirigeants africains les plus âgés en 2023 ont des parcours politiques variés, mais leur longévité au pouvoir soulève des questions importantes sur l’alternance démocratique et l’avenir de leurs pays. Alors que certains ont favorisé la croissance économique et la stabilité, d’autres sont critiqués pour leur manque de vision et d’alternance. L’Afrique continue d’être un continent complexe où la jeunesse et l’expérience coexistent, et où les défis politiques et sociaux restent à relever.

Catégorisé: